Archives de catégorie : Les Jardins de la JARRE

Présentation des jardins potager crées par l’association. Par ordre chronologique : _ le jardin de DZprod (jardin du président de l’association et lieu d’expérimentation initial) en 2015 ;
_ le Jardin du Lou Cascarelet (jardin partagé chez Franck et Marie) en 2016 ;
_ le Jardin urbain du Pébrier en 2017 ;
_ le Jardin « chez JO » (jardin partagé par des familles de la Bégude chez Claire, route d’Avignon) en 2018 ;
_ le Jardin urbain de la maison des arts (projet initié par le CMJ) transmis aux associations « j’embellis ma ville » et « la Jarre écocitoyenne » (2018)
_ le Jardin COMMUNAUTAIRE des AMARINIERS (depuis Février 2019)

Nettoyage du bassin : première journée participative au jardin des amariniers

Première journée passée ensemble à ce qui sera notre futur jardin communautaire des Amariniers. L’association la JARRE Écocitoyenne et l’ensemble de ses adhérents sont enthousiastes.
Au programme pour ce premier après-midi :

  • Nettoyage du bassin de rétention de 60m3,
  • Travail de bûcheronnage afin d’agrandir le passage entre le terrain de 5000m² et celui de 7000m² (ce qui permettra au petit camion de benner des plaquettes forestières ou autre…),
  • ripage d’une carcasse de véhicule laissé là pour pièce (le but étant de faire trois sous en l’amenant au ferrailleur et couvrir partiellement le coût de sécurisation du puisard).
  • Nettoyage des abords…

Après l’effort, le réconfort : Un peu de temps passé ensemble afin de discuter des suites de l’opération. Merci aux filles et à Isabelle Apuzzo d’avoir prévu un gouter sympa !


Rappel pour dimanche prochain : (Evénement GOOGLE-Event)

Aperçu de l’évènement : Amassage de cannes provençales du Dimanche 17/02/2019


Rencontre avec Bernard COULOMB

Bernard COULOMB est un ancien maraîcher à la retraite de Rochefort du Gard. Il a ses terre à la limite de Saze. Nous lui avons rendu visite le 01/02/2019 afin de prendre conseil sur la réalisation de bordure brise-vent (les fameuses « Cébisses », inconnues du WEB).

Bernard nous a montrer une cébisse en cour de réalisation.

Brise vent en canne provençale -Asso la JARRE
Brise vent en canne provençale – Asso la JARRE Écocitoyenne

Nous nous sommes mieux rendu compte de l’énorme quantité de canne qu’il nous faudra !!!

Brise-vent Cébisse en canne provençale -Asso la JARRE Écocitoyenne
Brise-vent Cébisse en canne provençale et ses fagots d’une vingtaine de cannes reliées entre elles !

Le plan ci-dessous est un aide-mémoire afin de me rappeler comment aller jusqu’à chez M. Coulomb depuis chez moi et le jardin du Urbain du Pébrier, domiciliation de l’association la JARRE Écocitoyenne.

David a demandé à Bernard COULOMB, s’il pouvait être un « conseillé » lors de la mise ne place de notre jardin communautaire des Amariniers. Il a des savoirs et des savoir-faire qu’il manque au sein de notre asso ! Une visite de ses jardins est envisageable dans l’avenir…

Projet haie BRISE-vent

Ce projet concerne bien sur le jardin communautaire des Amariniers. Suite à la réunion du bureau chez Isabelle que nous remercions, nous avons posé quelques idées à mettre en place en priorité dont notamment la construction d’une haie brise-vent.

Présents à la réunion : Marie-Hélène(adjointe au secrétariat), Éric (chef d’équipe Brico RRR), Isabelle (secrétaire), Jean-Marie (propriétaire du domaine des Amariniers), Chrystelle (Trésorière Adjointe), Nil (adhérente de la JARRE à titre Gratuit et présidente de l’association « J’embellis ma ville ») et DavidZ (président).

Nota-Béné : cette haie sera présente sur le second terrain juxtaposé au premier que nous allons investir cette année. Ce terrain n’entrera en production que dans les années à venir… Ce projet n’est pas des plus prioritaire mais il permettra de créer du lien autour d’une activité commune… porteuse d’avenir.

L’association posséderait son propre terrain que nous refléchiriont à une haie de type « permaculture » ( cf PDF : Choisissez vos plantes pour votre haie brise-vent (Bureau d’étude, Permaculture Design)), mais nous allons aider Jean-Marie à mettre en place une haie qu’il appelle « Cébisse », faite de canne provençale, comme le faisaient les anciens… une haie comme celle qui l’y avait sur son terrain dans son enfance !

Réfléchissont donc à « Comment créer notre haie de 60m linéaire » ? Nous allons nous nourrir des savoirs des anciens… Une rencontre avec Bernard COULOMB est prévue ce Vendredi. L’idée primaire est d’établir un plan du projet à l’échelle en y dessinant la haie. Puis conduire le projet en 2 temps : Réaliser la dite « cébisse », puis le long de cette haie y planter des jeunes pousses de cyprès afin de les laisser pousser gentiment. Devenus plus grands, ces cyprès viendrons remplacer la haie de canne dans le temps.

Nous avons donc décider d’aller prélever et mettre en pot des cyprès sauvages (prélevés chez des particuliers… les cyprès sont issus de rejets et sauvages… pas le prélèvement… qui lui est interdit !!!), construire une haie composée de canne provençale d’abord, puis y planter les pousses de cyprès le long de la cébisse, une fois celle-ci réalisée.

A mon sens, ce projet devrait être remis à l’ordre du jour d’ici 6 mois… car il est fastidieux… cependant la plantation des essences à mettre en place doit se faire de Novembre (sainte Catherine, bon développement du système racinaire) à Mars (démarrage sur système foliaire au détriment du système racinaire) : Si on veut faire ça, à tout prix cette année, il faut donc s’activer :

  • Une réunion des personnes intéressées par ce projet en amont permettrait d’exposer de façon plus précise à la fois les tenants et aboutissants, et également permettre que chacun se fasse une image mentale de la chose.
  • les piquets de soutènement des cannes n’est pas une mince affaire : En pin (le moins couteux), ils vont pourrir sous 3 ans. En mélèze et en traitant la partie enfouie du piquet, c’est plus cher. En métal, l’ancrage efficace et qui résiste au rafale de vent, nécessite de couler un peu de béton.
  • Prévoir du fil de fer (du petit diamètre pour cintrer quelques cannes entre elles (en fagots)… et du plus gros diamètre pour lier les fagots entre-eux.
  • Prévoir un stock suffisant de cannes (c’est réalisable mais chronophage),
  • La plantation des « bébés cyprès » est peu couteux (prélèvement sauvage) mais on pourrait réfléchir à créer une haie brise vent dans l’esprit de la permaculture (cf PDF) en imaginant d’autres essences (mais là c’est + coûteux c’est sure !).
  • Le mieux, lors de la plantation, serait de « défoncer » la terre (c’est le terme agricole pour ce genre de travail) sur 50cm au moins de profondeur et sur les 60m linéaire afin de permettre un enracinement idéale et rapide des végétaux mis en place. Praliner les racines à la mise en terre (si racines nues).
  • Le prélèvement des cyprès dans la nature est interdit mais avec accord des propriétaires des lieux, ça devrait aller (si on prend soin de garder les plantules dans un lit de sable ou pot de taille convenable et de s’en occuper quelques semaines (voir une paire de mois), le temps de réaliser la cébisse.
  • Lors du prélèvement des cyprès, il faudra prévoir des sacs plastiques humidifiés afin de préserver les radicelles (racines secondaires) pour en assurer le transport. Ensuite il faut impérativement vite les conditionner en pots.
  • Le mieux serait de budgétiser ce projet et se rendre mieux compte du travail que représente celui-ci. Cependant, je suis confiant : avec des mains volontaires (et le tracteur de Jean-Marie !), nous allons y arriver.

Nous avons décider de nous lancer en proposant 2 dates pour amorcer ce projet :

On a le choix de prendre le temps de réaliser la cébisse et de garder les cyprès en pot pour ne les planter que vers la Sainte Catherine 2019 (25 novembre), avec les risques suivants :

  • Devoir surveiller l’état d’hydratation des pots tout au long de l’été 2019, (risque de produire soit un pourrissement soit un stress hydrique)
  • Produire un chignon (des racines qui s’enroule au fond du pot et qu’il faut couper lors de la plantation (induction de stress et déséquilibre entre le système racinaire et aérien : le jeune plant poussera moins vite)

Avantage de prélever les plantules et de les mettre en terre à l’endroit définitif (à prévoir fin novembre 2019) : Moins de stress mais surtout des plants qui vont pousser super vite et dépasser ceux que l’on pourrait mettre en place avant mars 2019. Je propose de faire l’essai : 30m linéaire avant mars 2019…. et les 30m linéaire restant en Novembre 2019 ?

Nous sommes début février… nous devrions plutôt axer nos efforts sur l’amélioration de la terre nourricière, vu notre projet de mise en place d’un « jardin »… tout en imaginant et planifiant une vue d’ensemble sur papier de notre projet. Inclure aussi rapidement ce gros travail de construction d’une cébisse, ne me semble pas judicieux…. mais très fédérateur afin de passer quelques week-ends à œuvrer ensemble sur un projet commun.

POSTER VOS COMMENTAIRES CI-DESSOUS.

Serre luna+ pour jardin communautaire des Amariniers

Cet article est  un article afin de faire le suivi de nos 2 serres à mettre en place au jardin communautaire des Amariniers.

Achat le 25/01/2019 : Voir ticket de caisse. Nous avons profité des soldes à botanic® après l’achat de  brouettes galvanisées, de piquets tuteurs à tomate flashy de chez Pouss’vert…

PDF de montage de la serre Luna+ de 2m par 3m (6m²)

DavidZ avait déjà acheté cette serre en Promo en 2015 pour la mise en place du jardin partagé du Pébrier avec 50% de rabais cette année là. (Il est étonnant de comparer les 2 tickets de caisse en cliquant ici !)

Réalisation de semis au jardin partagé du Loucascarelet en 2016.

La mise en place devrait se faire rapidement pour une première serre afin de préparer le forçage de semis…

L’association a bénéficié d’un super rabais pour ces deux serres… Les bâches sont garanties 3 étés et 4 hivers. Donc jusqu’en Janvier 24/01/2022. Visseries et la bâches sont stockées chez Éric en attendant le montage in-situ mais il est urgent de vérifier l’intégralité des éléments (contrôle quantitatif et qualitatif des éléments)

Reste alors la mise en place de ces serres… Ainsi, l’association lance un appel aux bonnes volontés et préparer le terrain pour la mise en place :

  • Nettoyage du bac de rétention bétonné de 60m²
  • Nettoyage du terrain, (déchetterie,
  • Réparation d’un des appentis,
  • Conception du plan parcellaire,
  • Rédaction d’une charte de bonne conduite,
  • Ouverture aux inscriptions de l’équipe des jardiniers,
  • mise en place d’une cabanne à outils,


Repas et visite du terrain des Amariniers

Rappel du lieu du repas et chemin jusqu’au jardin communautaire des Amariniers :

Déroulement de la journée :

  • de 11h30 à 11h45 : Rassemblement devant la salle de la Rouvette.
  • 12h : Les voeux du président !
  • 12h15 : Repas tiré du sac et discussions…
  • 13h15 : Desserts et café
  • 13h40 : Départ à pieds pour le jardin : 2.2Km (30min)
  • 14h : Départ en voiture pour le jardin
  • 14h30 : Retour à la salle de la Rouvette
  • 15h : Départ pour la salle Galia (Loto de la Ligue contre le cancer)
  • 16h30 : Nettoyage de la salle de la Rouvette et fin de la rencontre.
JeanMarie Éric et le tracteur - Jardin des Amariniers - Asso la JARRE
Jean-Marie ABRIEU avec  Éric Apuzzo et le tracteur – Jardin des Amariniers – Asso la JARRE

Merci à tous pour votre participation !

Laboratoire Gravier DOMAZAN – don cuve et bidon pour les jardins de la JARRE de Rochefort du Gard

Merci au Laboratoire GRAVIER pour son don, au profit de l’association la JARRE Écocitoyenne, de cuves de 1000 litres et de quelques bidons !

En effet, nous cherchions des cuves pour les jardins urbains et les jardins partagés ! C’est chose faite. En ont profité, le jardin urbain du Pébrier (2 cuves) et le jardin partagé du Lou Cacarelet (1 cuve et 2 bidons).

Fabricant de produits cosmétiques BIO, le Laboratoire GRAVIER, de Lussan, nous a généreusement autorisé à nous présenter à l’atelier de mélange dans la zone industrielle de Domazan.

Nous les remercions donc avec enthousiasme !

Vous pouvez découvrir les produits et en savoir plus sur les activité du Labo GRAVIER, ils sont la fierté de notre patrimoine industriel BIo au local, quand même !

http://www.labogravier.com/

Laboratoire Gravier DOMAZAN - don cuve et bidon pour les jardins de la JARRE de Rochefort du Gard
Laboratoire Gravier DOMAZAN – don cuve et bidon pour les jardins de la JARRE de Rochefort du Gard

Nota Bene : Les jardiniers membres de l’association la JARRE, peuvent se grouper afin d’obtenir un prix de lot dès 3 cuves (prendre contact avec DavidZ, le président de l’asso).

Brainstorming chez Jo et Claire (naissance du projet d’un jardin partagé)

L’association la JARRE Écocitoyenne est fière de présenter un nouveau projet de création d’un jardin partagé, route d’Avignon, chez Claire et Joseph CARRET. Ce projet est nait du bon vouloir de Claire & Jo, suite à la visite « portes ouvertes » des jardins déjà créés par l’association, les 10 et 11 mars 2018.

Merci à eux de proposer un espace, chez eux, ouvert à un nombre limité de familles adhérentes de l’association et qui se connaissent toutes (familles domiciliées à la Bégude de Rochefort du Gard et dont les enfants sensiblement du même âge partagent déjà du temps scolaire ou péri-scolaire !). La pérennité de ce projet réside en la proximité de toutes ses familles vis à vis cet espace partagé.


Voici une trace écrite de cette soirée « Brainstorming » et ébauche du projet de la création du jardin partagé « Chez JO » :

Un bref résumé de cette séance :

6 familles partageront un espace commun et un espace individuel afin de créer un verger, jardin potager et jardin aromatique… il y a même la possibilité d’un poulailler partagé !

Le week-end du 07 et 08 Avril sera dédié à la visite plus en détail de cet espace de culture mais surtout au nettoyage de celui-ci (même si des allers-retours à la déchèterie seront ensuite prévus en semaine…)

JO aimerait que ce lieu soit un lieu FESTIF avec un espace dédié aux aromatiques et au développement de l’idée d’une grainothèque et semences maison.

Il nous met en garde sur le fait que sa ressource en eau (un puisard) peut être à sec dès la mi-juillet.

Afin de créer un jardin type « en permaculture » et donc Bio raisonné voir sans traitement aucun, les efforts de paillage, mulchage ainsi que le choix des cultivars adaptés s’imposent comme primordiaux !
DavidZ se charge d’utiliser ses contacts et ceux de l’association La JARRE Écocitoyenne pour obtenir :
_ cuves de 1000 litres (120€ les 3), cf laboratoire GRAVIER de Domazan
_ Plaquette forestière (pour les chemins de traverse et mulchage), cf Entreprise forestière DONNADIEU,
_ BRF (pour les espaces de culture ; cf entreprise COOP Élagage, Villeneuve lez Avignon),
_ Compost (1m3, provenant des 7 composteurs de l’association la JARRE),
_ Compost issu de la déchèterie (demande à faire au SMICTOM afin d’obtenir un gros volume que l’on pourrait stocker sur le terrain…)

_ paille et autres mulch : ? Si vous avez des pistes… David et preneur sinon il est possible de se faire livrer des bottes de paille (calcul de coût à faire)

Inaki se propose de réfléchir aux pistes pour se procurer des semences, plantules et végétaux adaptés à nos aspirations, grâce à ses contacts de l’INRA.

Enfin, il a été évidant que ce jardin chez un particulier, ne puisse s’ouvrir aux 53 membres de l’association la JARRE… Par contre des rencontres festives seraient possibles.

Un pot commun s’impose afin démarrer l’activité (achat de végétaux, cuves, etc…). Il serait important que chaque famille participante puisse injecter quelques euros (la somme reste à définir et doit être vu comme un don et un investissement). David, le président de l’association a déjà décidé que la JARRE injectera 100€ dans le projet car celui-ci sera la vitrine des activités, côté jardin partagé, de l’association : nous sommes ainsi convaincu que ce jardin pourrait-être un tremplin afin de motiver la mairie de Rochefort du Gard à concevoir l’octroie d’un espace commun à l’ensemble des membres de l’association…

Les adhérents de l’association qui auront l’honneur de partager cet espace de jardin, chez Jo et Claire CARRET, sont ceux qui habitent géographiquement au plus près de celui-ci (majoritairement habitant la Bégude de Rochefort du Gard).Voici la liste des familles qui participeront au projet d’un jardin communautaire chez Jo et Claire CARRET :

Claire et Jo CARRET (les propriétaires du Jardin) ; Jean-François PEREZ ; Julien DETRAZ ; Inaki GARCIA DE CORTAZAR ATAURI et Alain…

Présents lors du brainstorming du 26/03/2018, chez Claire et Jo CARRET : Claire, Jo, Julien, Inaki et David. Excusés : Antoine, Jeff et Alain.

Lien Google Map référençant le jardin partagé :

Image afin de visualiser l’entrée et l’accès au jardin « Chez Jo » :

accès au jardin partagé chez JO - association la jarre écocitoyenne
accès au jardin partagé chez JO – association la jarre écocitoyenne

L’association La JARRE peut aller chercher des cuves à Domazan avec l’aide d’Éric mais comme le laboratoire Gravier a déjà fait don de cuves pour les jardins urbains urbains le mois dernier, il nous faut les acheter aujourd’hui. Nous pouvons les obtenir à bon prix : 120€ pour les trois cuves. DavidZ peut personnellement offrir une cuve (40€ qui s’ajoute au 100€ de l’association). Par contre, il va falloir prévoir une enveloppe commune pour le jardin « chez Jo »… Nous cherchons une personne en charge de la gestion de cette enveloppe… et également des donnateurs pour faire grossir cette enveloppe. Jo, propose également que chaque famille donne 5€ mensuel pour la location de sa parcelle et les frais liés à la gestion électrique de la pompe afin de remplir les cuves.

Nota bene : David est également allé voir l’entreprise Donnadieu (il sera prévu un déchargement de bois en décomposition, de copeaux transformés en terreau et donc de quoi amender et fabriquer une butte en permaculture… mais il serait bien de remercier le chauffeur pour son temps et les trajets pour les deux bennes pleines qu’il pourrait nous amener !!!!


Mai 2018 : Une benne de terreau a été amené par le chauffeur de l’entreprise forestière Donadieu. Un chèque de 47€ a été versé à l’entreprise en dédommagement du transport. Le terreau étant offert !

Juin 2018 : un chèque de 120€ a été donné au laboratoire Gravier pour 3 cuves pour ce projet. Le nettoyage des cuves, chez DavidZ, s’est fait à l’eau de pluie, le transport par Éric Apuzzo.

Au 30/07/2018 : Le projet est annulé : une majorité des participants ont vu leur quotidien changé : nouvelles perspectives de vie, nouveau boulot, accroissement d’activité professionnelle. C’est avec regrets que nous avons tous renoncer à ce projet. L’association, quant à elle, vient d’obtenir la jouissance d’une parcelle de près de 7000m², plus proche du coeur du village. Ce nouveau projet sera annoncé en septembre prochain : un démarrage cette fois ci en douceur…

 

botanic® : -50% sur la pépinière (Black Friday)

Le « BLACK FRIDAY » est devenu un « Marronnier » chez botanic®

L’association la LA JARRE Écocitoyenne en a profité cette année 2017 que très relativement car les finances de l’association  naissante ne permettent pas encore un achat massif.

Fière de la vente des premiers litres de notre huile d’olive « la ROCHEFORTAISE » (en prévente ici), nous avons pu réinvestir dans le futur en l’achat d’un arbre fruitier pour le jardin de quartier du Pébrier : un abricotier Bergeron !

Achat - Abricotier Bergeron - 45euros - jardin de quartier - 24-11-2017 - Association la jarre écocitoyenne
Achat – Abricotier Bergeron – 45euros – jardin de quartier – 24-11-2017 – Association la jarre écocitoyenne

Idées à développer :

  • dès septembre : réunion des adhérents afin de prévoir les besoins de chacun et décider des dépenses communes,
  • mettre sur papier un projet pour la plantation de fruitiers communaux,
  • organiser les trois jours de « black friday » à botanic® (autour du 24, 25 et 26/novembre), (achat, emporter, plantation, suivi informatisé grâce à ce site web associatif avec la formation de contributeur, auteur, rédacteur…à la publication WordPress),
  • proposer des ateliers spécifiques autour des arbres fruitiers (conseil plantation et préparation des trous de plantation, mis à disposition de compost, tuteurage, paillage, arrosage les 2 premières années, taille de forme, taille en vert de fructification, etc…)

Voir la publication Google Calendar de l’évènement « -50 pépinière chez botanic® » :

https://calendar.google.com/event?action=TEMPLATE&tmeid=NmI4amJvbnI4bnZhMWFjcTN1bmJxZG4ydWxfMjAxNzExMjQgbGFqYXJyZTMwNjUwQG0&tmsrc=lajarre30650%40gmail.com&scp=ALL

Où trouver les jardins de l’association la JARRE Écocitoyenne – Article de 2017

Ceci est un article (et non une page) : ARTICLE présentant le travail de création des espaces de cultures en 2017. Depuis une page a été crée afin de lister et mettre à jour les liens géographiques renvoyant aux espaces de cultures (chez des particuliers, jardins partagés entre quelques familles, ou encore jardins communautaires)

Référencés sur GOOGLE MAP depuis Octobre 2017, les 3 jardins de l’association la JARRE sont facilement visibles sur la toile qu’ils soient partagés, urbain ou particulier !

Cette rubrique renvoie à la sous rubrique qui présente les activités faites pour chacun de ces 5 espaces de culture.

Jardin urbain du Pébrier : Info et photo GOOGLEMAP, Suivi chronologique du jardin urbain (à consulter depuis le site dédié sur DZprod Jardin), chaine Youtube (vidéo)

Le Jardin particulier de DavidZ : Info et Photo GOOGLEMAP, vue d’ensemble du jardin (cf site de suivi sur le site dédié « DZprod Jardin »)

Jardin du Loucascarelet (jardin partagé) : Info GoogleMap, Rubrique Potager du LouCascarelet au fil du temps (site web de suivi DZprod jardin)