Archives de catégorie : Projets – Idées à développer

Idées à mettre en place ou projets non encore réalisés…. Une rubrique pour garder les choses en tête !

Vide grenier 1er mai 2019

VIDE GRENIER (1er MAI) : Un emplacement est prévu pour les membres de la JARRE Écocitoyenne.

Le but : Donner une deuxième vie à des objets dont on ne se sert plus et se rencontrer à cette occasion. Plus d’info sur le site web de l’association…

Emplacement 429 : Place du marché (en plein milieu du parking en face du Bar le XL Café) de 7h à 18h. Notre banderole devrait ce jour là, indiquer notre emplacement exact.

Vous pouvez amener vos articles pour les mettre en vente pour vous ou au profit de l’association ou pour « donner » sans contrepartie.

L’organisation du vide grenier cette année est minimale et DavidZ travaille les 4 jours avant la date du 1er Mai… mais nous avons prévu cette journée pour se rencontrer et parler des projets de l’association (Jardin des Amariniers, semaine écocitoyenne, micro-projets, difficulté à communiquer entre nous, etc…)

De l’aide sera apprécié pour tenir le stand et pour débarrasser la place des invendus vers 18h.

Un debriefing sera fait de cette journée lors de notre réunion Jeudi 02 Mai à 19h, salle Frédéric Mistral où vous êtes tous conviés pour apporter vos critiques, être porteur de projets, proposer votre aide, etc…

Tél DavidZ 0652338970 (vers 20h les 27, 28, 29 et 30 Avril car au travail)

Servide des emcombrants à Rochefort du Gard : 04.32.62.85.11

Si vous avez des déchets à recycler en déchèterie qui ne rentre pas dans le coffre de votre véhicule nous vous informons qu’il existe un service proposée par la mairie et la communauté de commune, pour vous aider à vous débarrasser de façon propre et respectueuse de l’environnement : Le service des encombrants.

Un numéro à connaitre : 04.32.62.85.11

Ce service est souvent rappelé dans la revue municipale « reflet » mais beaucoup de personnes l’ignorent.

Ce qu’on ne sait pas non plus, c’est le délais d’attente pour l’emporté de l’encombrant : il est de 1 à 3 semaines !

Pour le respect et le bien-être de chacun, mieux vaut il sortir l’encombrant la veille de la date du rendez-vous de son emporté pour ne pas l’offrir à la vue de tous des semaines durant… si on peut.

Nous à Rochefort du Gard, on a de la chance d’avoir un service comme celui là… autant s’en servir !

Par contre pour des déchets plus petit, il faut faire l’effort de faire éditer une carte de la déchèterie en mairie : le savoir « vivre ensemble », la citoyenneté ou le respect de dame nature ou encore votre conscience personnelle devrait vous inciter naturellement à vous rendre vous même en déchèterie en vous sentant responsable du recyclage adapté de votre déchet….

C’est devant ce genre d’incivilités répétées que cet article voit le jour mais aussi pour soulever un probleme et aller plus loin :

L’exemple d’une roue monté sur jante n’est pas anodin :

La roue montée sur jante - un déchet sauvage intraitable - association la jarre écocitoyenne
La roue montée sur jante – un déchet sauvage intraitable – association la jarre écocitoyenne
Sur l’affiche on peut lire : Citoyen Lambda, Veuillez amener cette roue dans un garage (ou un centre agréé), j’ai essayé la déchèterie pour vous, mais il n’en voulait pas !!!
  • C’est un petit encombrant (le service des encombrants n’est pas fait pour emporter de si petit déchet),
  • la déchèterie refusera de vous prendre un pneu… et encore moins sur jante,
  • les garages vous refuseront également de vous le prendre… mais ils ont l’obligation légale de les recycler… Ce qui leur coûte, c’est le stockage à l’abri de la pluie afin d’éviter la création de nids à moustique !!! Il existe une filière dédiée pour recycler les pneus… mais le camions qui gère l’emporté et le convoyage à la centrale de retraitement, ne passe que lorsque cela est rentable (souvent plus de 100 pneus… ce qui occasionne des problèmes de stockage aux garagistes…),
  • les garages ne sont pas supposés perdre 1/4 d’heure au démontage de la roue (jante + pneu), perdre de la place de stockage en attendant le camion qui emporte à la fois plus d’une centaine de pneus…
  • Peu de solution pour ce genre de déchet : c’est la raison pourquoi on en voit autant en déchets sauvages !!!

Il est évident qu’en 2019, on commence à légiférer sur l’obligation de l’état à trouver une solution pour les pneus.

Nota bene : Ayant travaillé dans un garage, je sais également que pour les pneus de camions ou de tracteur, même la filière de traitement des pneus n’en veut pas. C’est une honte ! (Des dépôts sauvages devant les garages de pneus de camions ou tracteur sont alors le malheur des garagistes qui n’ont aucune solution. Pourtant, peut-être en portant plainte contre X, les services publics devrait être obligés à proposer une filière de traitement pour recycler au mieux ces énormes pneus !).
On paye des impôts et une taxe de recyclage, non !

J’aimerais tellement, que sous couvert associatif, la JARRE Écocitoyenne informe les citoyens mais aussi leurs représentants politiques, de ce soucis et ses multiples impacts.

Comment faire, vous avez une idée ?

Tél : DavidZ, le président de l’association au 06.52.33.89.70

Merci de votre participation.

Programme de Mars

Samedi 23 Mars 2019 : Soit, co-voiturage et départ 9h45 place du marché pour botanic®, soit rendez-vous devant le magasin à 10h. Le but, vider nos placard de produits phyto (bombe insecticide, anti-fourmis, produit insecticides raticide herbicide anti puce périmé etc… botanic® les échange contre un litre de jus de pomme bio ! Si vous n’avez pas de produit, David en a pour vous… et ce sera prétexte à visiter également la jardinerie et prendre note des désirs de chacun pour alimenter le jardin des Amariniers !!!

Co-voiturage « place du marché » tél DavidZ au 06.52.33.89.70

Samedi 23 Mars : Rendez-vous à 14h30, au jardin communautaire des Amariniers.

Dimanche 24 Mars : Rendez-vous à 14h30, au jardin communautaire des Amariniers.

Visite de la jardinerie avec DavidZ plus collecte de pesticides - 23 et 30 Mars 2019
Visite de la jardinerie avec DavidZ plus collecte de pesticides – 23 et 30 Mars 2019

Samedi 30 Mars : 3 Rendez-vous, possible ce jour là ! Lieu : botanic®, Villeneuve les Avignon :

  • Deuxième session de retour des pesticides à botanic® (1 pesticide contre 1l jus de pomme). Si vous n’avez pas de pesticide, David en garde 1 pour vous afin que vous ne repartiez pas bredouille… Réclamez lui de quoi faire un échange… et repartez avec votre litre de jus de pomme Bio !
  • Dès 10h30 : Discussion autour du thème du compostage : DavidZ représentera l’association la JARRE Écocitoyenne et animera un stand dans le magasin (juste avant l’entrée de l’espace biologique). Venez poser vos questions !
  • De 14h30 à 16h : Idem, discussion autour du thème du compostage : DavidZ représentera l’association la JARRE Écocitoyenne et animera un stand dans le magasin (juste avant l’entrée de l’espace biologique). Venez poser vos questions !

Atelier culinaire (2 personnes max): Date (n’importe quand en dehors des dates énoncées ci-dessus et des jours de travail de DavidZ (voir ci-dessous), tél DavidZ au 06.52.33.89.70). Heure : 14h30-17h. Recette : Tarte salée (poirée-épinard-kale-oeufs, aromates : issus du jardin de DavidZ). Coût : 15€/personne au profit de l’association. But : Cueillette et réalisation d’une tarte salée + apprendre à faire un pâte brisée. Avantage : repartez avec une demi-tarte par personne (4 parts) !

Rappel des jours de travail de DavidZ : Du 16 au 19 inclus, puis les 29 et 31 mars….

Autres dates en Mars : il y a toujours quelques choses à faire au sein de l’association, que ce soit au terrain communautaire des Amariniers (mise en place) ou aux autres terrains (aide appréciée).

Donc, si vous avez quelques heures à vous et que vous voulez prendre l’air, prenez contact avec DavidZ, y’a toujours des bricoles à faire !

Contact : DavidZ, 06.52.33.89.70

Note importante : Le planning annuel se dessine peu à peu, vous pouvez à tout moment le consulter sur la page dédiée ICI (ou dans l’onglet « Agenda & formulaire », juste en dessous du bandeau sur le site de l’asso).

Réunion mensuelle du bureau de la jarre le premier jeudi de chaque mois !

Avis aux adhérents et nouveaux membres du bureau : Nous avons à notre disposition chaque premier jeudi de chaque mois, la salle Frédéric Mistral !

Facile à trouver, la salle Frédéric Mistral est celle en face de la poste. Lorsque l’on fait face au parking de la poste, on a la poste à gauche et l’entrée de la salle Frédéric Mistral, à DROITE !

La salle qui nous est dédiée se trouve à l’étage.

But : Donner à l’équipe du bureau un lieu de rassemblement, une fois par mois à minima. Ce sera également le lieu privilégié pour nos assemblées générales.

Créneau horaire : 19h-20h30

Lien Google Map à la salle Frédéric Mistral

Lien à l’agenda de l’association (agenda des activités annuelles et des évènement ponctuels)

Canne à gogo : Deuxième journée participative

C’est par une belle journée ensoleillée vraiment inhabituelle pour la saison, le 17 février 2019 que nous sommes allés chercher quelques cannes provençales. Le but : avoir un stock conséquent afin de réaliser notre cébisse (Qu’est ce que c’est une cébisse ? Voir l’article de la semaine dernière)

Cannes provençale à gogo - association la jarre - 17-02-2019
Cannes provençale à gogo – association la jarre – 17-02-2019

Certains passage de la vidéo ci-dessous présentent en accélérer (time-lapse) les efforts faits par l’ensemble des participants pour prélever les cannes :

Lieu de récolte : Au niveau de la flèche rouge de l’encadré blanc indiquant « 132 chemin des jardins » sur le plan ci-dessous, il y a un panneau annonçant la vitesse des automobilistes, route d’Avignon. De là suivre le chemin des jardins jusqu’à l’impasse (flèche Jaune).

Stock Canne provencale chez des particuliers - association la jarre ecocitoyenne
Stock Canne provençale chez des particuliers – association la jarre écocitoyenne

Un grand MERCI à tous !

Remerciements particuliers :

Les propriétaires du lieu de prélèvement des cannes provençales :
_ Louis Rouvière
_ Christian Conil

Logistique du transport (Camion et remorque) :
_ Jérôme Blanc

Travail de soudure et renfort du portail
_ Éric Apuzzo

En fin de journée, on en a profité pour se réhydrater et discuter des futures évolutions possibles du terrain de Amariniers (déssouchage, amélioration de l’accès au terrain, emplacement des premiers lieux de production, nettoyage, changement de la roue du tracteur de Jean-Marie, etc…

Projet haie BRISE-vent

Ce projet concerne bien sur le jardin communautaire des Amariniers. Suite à la réunion du bureau chez Isabelle que nous remercions, nous avons posé quelques idées à mettre en place en priorité dont notamment la construction d’une haie brise-vent.

Présents à la réunion : Marie-Hélène(adjointe au secrétariat), Éric (chef d’équipe Brico RRR), Isabelle (secrétaire), Jean-Marie (propriétaire du domaine des Amariniers), Chrystelle (Trésorière Adjointe), Nil (adhérente de la JARRE à titre Gratuit et présidente de l’association « J’embellis ma ville ») et DavidZ (président).

Nota-Béné : cette haie sera présente sur le second terrain juxtaposé au premier que nous allons investir cette année. Ce terrain n’entrera en production que dans les années à venir… Ce projet n’est pas des plus prioritaire mais il permettra de créer du lien autour d’une activité commune… porteuse d’avenir.

L’association posséderait son propre terrain que nous refléchiriont à une haie de type « permaculture » ( cf PDF : Choisissez vos plantes pour votre haie brise-vent (Bureau d’étude, Permaculture Design)), mais nous allons aider Jean-Marie à mettre en place une haie qu’il appelle « Cébisse », faite de canne provençale, comme le faisaient les anciens… une haie comme celle qui l’y avait sur son terrain dans son enfance !

Réfléchissont donc à « Comment créer notre haie de 60m linéaire » ? Nous allons nous nourrir des savoirs des anciens… Une rencontre avec Bernard COULOMB est prévue ce Vendredi. L’idée primaire est d’établir un plan du projet à l’échelle en y dessinant la haie. Puis conduire le projet en 2 temps : Réaliser la dite « cébisse », puis le long de cette haie y planter des jeunes pousses de cyprès afin de les laisser pousser gentiment. Devenus plus grands, ces cyprès viendrons remplacer la haie de canne dans le temps.

Nous avons donc décider d’aller prélever et mettre en pot des cyprès sauvages (prélevés chez des particuliers… les cyprès sont issus de rejets et sauvages… pas le prélèvement… qui lui est interdit !!!), construire une haie composée de canne provençale d’abord, puis y planter les pousses de cyprès le long de la cébisse, une fois celle-ci réalisée.

A mon sens, ce projet devrait être remis à l’ordre du jour d’ici 6 mois… car il est fastidieux… cependant la plantation des essences à mettre en place doit se faire de Novembre (sainte Catherine, bon développement du système racinaire) à Mars (démarrage sur système foliaire au détriment du système racinaire) : Si on veut faire ça, à tout prix cette année, il faut donc s’activer :

  • Une réunion des personnes intéressées par ce projet en amont permettrait d’exposer de façon plus précise à la fois les tenants et aboutissants, et également permettre que chacun se fasse une image mentale de la chose.
  • les piquets de soutènement des cannes n’est pas une mince affaire : En pin (le moins couteux), ils vont pourrir sous 3 ans. En mélèze et en traitant la partie enfouie du piquet, c’est plus cher. En métal, l’ancrage efficace et qui résiste au rafale de vent, nécessite de couler un peu de béton.
  • Prévoir du fil de fer (du petit diamètre pour cintrer quelques cannes entre elles (en fagots)… et du plus gros diamètre pour lier les fagots entre-eux.
  • Prévoir un stock suffisant de cannes (c’est réalisable mais chronophage),
  • La plantation des « bébés cyprès » est peu couteux (prélèvement sauvage) mais on pourrait réfléchir à créer une haie brise vent dans l’esprit de la permaculture (cf PDF) en imaginant d’autres essences (mais là c’est + coûteux c’est sure !).
  • Le mieux, lors de la plantation, serait de « défoncer » la terre (c’est le terme agricole pour ce genre de travail) sur 50cm au moins de profondeur et sur les 60m linéaire afin de permettre un enracinement idéale et rapide des végétaux mis en place. Praliner les racines à la mise en terre (si racines nues).
  • Le prélèvement des cyprès dans la nature est interdit mais avec accord des propriétaires des lieux, ça devrait aller (si on prend soin de garder les plantules dans un lit de sable ou pot de taille convenable et de s’en occuper quelques semaines (voir une paire de mois), le temps de réaliser la cébisse.
  • Lors du prélèvement des cyprès, il faudra prévoir des sacs plastiques humidifiés afin de préserver les radicelles (racines secondaires) pour en assurer le transport. Ensuite il faut impérativement vite les conditionner en pots.
  • Le mieux serait de budgétiser ce projet et se rendre mieux compte du travail que représente celui-ci. Cependant, je suis confiant : avec des mains volontaires (et le tracteur de Jean-Marie !), nous allons y arriver.

Nous avons décider de nous lancer en proposant 2 dates pour amorcer ce projet :

On a le choix de prendre le temps de réaliser la cébisse et de garder les cyprès en pot pour ne les planter que vers la Sainte Catherine 2019 (25 novembre), avec les risques suivants :

  • Devoir surveiller l’état d’hydratation des pots tout au long de l’été 2019, (risque de produire soit un pourrissement soit un stress hydrique)
  • Produire un chignon (des racines qui s’enroule au fond du pot et qu’il faut couper lors de la plantation (induction de stress et déséquilibre entre le système racinaire et aérien : le jeune plant poussera moins vite)

Avantage de prélever les plantules et de les mettre en terre à l’endroit définitif (à prévoir fin novembre 2019) : Moins de stress mais surtout des plants qui vont pousser super vite et dépasser ceux que l’on pourrait mettre en place avant mars 2019. Je propose de faire l’essai : 30m linéaire avant mars 2019…. et les 30m linéaire restant en Novembre 2019 ?

Nous sommes début février… nous devrions plutôt axer nos efforts sur l’amélioration de la terre nourricière, vu notre projet de mise en place d’un « jardin »… tout en imaginant et planifiant une vue d’ensemble sur papier de notre projet. Inclure aussi rapidement ce gros travail de construction d’une cébisse, ne me semble pas judicieux…. mais très fédérateur afin de passer quelques week-ends à œuvrer ensemble sur un projet commun.

POSTER VOS COMMENTAIRES CI-DESSOUS.

Serre luna+ pour jardin communautaire des Amariniers

Cet article est  un article afin de faire le suivi de nos 2 serres à mettre en place au jardin communautaire des Amariniers.

Achat le 25/01/2019 : Voir ticket de caisse. Nous avons profité des soldes à botanic® après l’achat de  brouettes galvanisées, de piquets tuteurs à tomate flashy de chez Pouss’vert…

PDF de montage de la serre Luna+ de 2m par 3m (6m²)

DavidZ avait déjà acheté cette serre en Promo en 2015 pour la mise en place du jardin partagé du Pébrier avec 50% de rabais cette année là. (Il est étonnant de comparer les 2 tickets de caisse en cliquant ici !)

Réalisation de semis au jardin partagé du Loucascarelet en 2016.

La mise en place devrait se faire rapidement pour une première serre afin de préparer le forçage de semis…

L’association a bénéficié d’un super rabais pour ces deux serres… Les bâches sont garanties 3 étés et 4 hivers. Donc jusqu’en Janvier 24/01/2022. Visseries et la bâches sont stockées chez Éric en attendant le montage in-situ mais il est urgent de vérifier l’intégralité des éléments (contrôle quantitatif et qualitatif des éléments)

Reste alors la mise en place de ces serres… Ainsi, l’association lance un appel aux bonnes volontés et préparer le terrain pour la mise en place :

  • Nettoyage du bac de rétention bétonné de 60m²
  • Nettoyage du terrain, (déchetterie,
  • Réparation d’un des appentis,
  • Conception du plan parcellaire,
  • Rédaction d’une charte de bonne conduite,
  • Ouverture aux inscriptions de l’équipe des jardiniers,
  • mise en place d’une cabanne à outils,


Confiture de Citre – gingérine – du Père Pécout !

Voici « the » confiture hyperlocale et provençale de surcroit ! La fierté des ateliers confitures de l’association la JARRE Écocitoyenne !

On a fait gouter cette confiture au marché de Noël à Rochefort du Gard et elle a beaucoup plus : on en a plus !

Mais alors pourquoi en parler… s’il n’y en a plus ! C’est pour garder en mémoire 2 choses :

  • La recette : Pour 3 kilos de citre réduit en cube, 2 écorces de citrons et 2 écorces d’orange coupées en mirepoix,
  • L’intérêt des gens : On a remarqué que peu de personnes connaissent la gingérine (ou citre). Les gens ne connaissent ni sont origine provençale, ni le fait que la citre n’est en fait qu’une cucurbitacée !

Gingérine - citre - compotage - asso la jarre
Gingérine – citre – compotage – asso la jarrecof

De plus notre citre est produite localement. On lui a donc légitimement donné le nom de son producteur… en attendant de la produire nous même au jardin communautaire de l’association la JARRE, route de Saze.


Les confitures de citre aux écorces orange et citron confits refroidissent - asso la jarre
Les confitures de citre aux écorces orange et citron confits refroidissent – asso la jarre

Bon l’année prochaine il faudra en faire d’avantage car cette confiture en plus d’être délicieuse, elle a une superbe couleur.

Un petit goût de miel relevé par un peps de citrons et oranges biologiques confites ! Franchement trop bonne… et trop peu connu apparemment !

Confiture de citre du père Pécout - asso la jarre - rochefort du gard
Confiture de citre du père Pécout – asso la jarre – rochefort du gardcof

Voilà une recette ancienne que l’on ne trouve pas au supermarché ! Hyperlocale et provençale !

Une semaine après sa production et nous sommes déjà en rupture de stock !!! On a essayé une autre recette : passer les tranches de gingérine à la rappe plutôt de de les tailler en dès… et cuire la pastèque avec du sucre RAPADURA pour moitié. Cela a donné une confiture très foncée (moins appétente il est vrai) mais à la saveur « réglisse » étonnament prononcée !

Un essai étonnant… pour ceux qui connaissent déjà la confiture de citre traditionnelle !

Le blème de la benne – semaine écocitoyenne –

Du 28 Mai au 02 juin 2018, s’est déroulée la seconde édition de la semaine écocitoyenne à Rochefort du Gard.

L’unique action menée cette semaine là a été la collecte de détritus dans les rues de la ville.

Beaucoup de participants (associations et école élémentaire), ont œuvré pour emplir une benne dédiée à cette semaine… Encore fallait-il savoir que cette benne était prévue uniquement à cet effet : Le lundi suivant la clôture de la semaine écocitoyenne, nous avons trouvé bien d’autres déchets que ceux des participants !

  • ordinateur portable et sa batterie, carcasses de PC,
  • bidon de 200 litres en métal rouillé,
  • un fauteuil en cuir,
  • 6 pneus dont 3 avec la jante,
  • et pleins d’autres encombrants…

D’abord un peu choqué de ce qui nous apparait comme un manque de civisme et cela en pleine semaine dédiée à l’écocitoyenneté, nous nous sommes rendu compte que cela été du à notre manque d’organisation : En effet, les Rochefortais qui ont remarqué la benne, ont remarqué également l’autocollant mentionnant :

Cette benne est vidée et triée à la décharge de Les Angles par le pôle propreté. Vous pouvez y déposer vos encombrants tels que : Cumulus, TV, électroménager…

Les trois petits points de suspension ainsi que l’autocollant lui-même ont mal été interprétés !!!

Nulle indication n’informait l’unique présence de cette benne qui aurait due être dédiée uniquement à la semaine écocitoyenne et la collecte de déchets certes sauvages mais issus du travail de collecte ces différents acteurs…

L’an prochain, il faudrait :

  • médiatiser d’avantage sur la semaine écocitoyenne (affichage mairie, affichage électronique, média locaux, facebook, flyers écoles et associations locales… proposer une séance de débat public sur le sujet de l’écocitoyenneté (collecte des déchets sauvages mais aussi le désherbage écocitoyen.;. le rôle du citoyen acteur dans sa citée, la notion du « mieux vivre ensemble » cf passer la tondeuse le dimanche, brûler ses déchets verts, nuisances sonores, chants du coq, limitation de vitesse, incivilité, etc…),
  • sur la benne de collecte : scotcher un texte informatif sur celui du SMICTOM afin d’éviter les quiproquos,
  • peut-être : proposer un endroit de collecte supplémentaire ?
  • étendre la semaine sur 10 jours afin d’englober 2 week-ends (du vendredi de la semaine 1 au dimanche de la semaine 2) ? Le premier week-end pourrait proposer non pas un pique-nique mais un lieux de restauration au profits de notre association en invitant également quelques food-trucks, ainsi qu’une « gratuiféria » (un genre de vide grenier pour donner une chance à une deuxième vie à des objets qui partiront à la benne, ce premier week-end fini… Le deuxième week-end, proposera le pique-nique « presque zéro-déchets » instauré initialement par l’association « Le remède de l’Autruche » avec la participation de toute les associations qui voudront bien se greffer à cette fête de clôture.
  • proposer une chasse aux mégots…
  • Intervenir dans les écoles pour faire l’annonce des projets de la dizaine de jours dédiée à l’écocitoyenneté.
  • proposer un « brainstorming » en amont afin de faire le focus sur des actes de travail impactant (dans la finalité d’en informer les médias et de créer une certaine ligne directrice et permettre aux acteurs de s’inscrire à tels ou tels projets ou d’en créer de nouveaux…

Bref, l’association la J.A.R.R.E Écocitoyenne se propose d’acter d’avantage pour la troisième édition de la semaine écocitoyenne qui est finalement le cœur même de son acronyme.

Réflexion et mise en œuvre dès Janvier 2019…


Notre action cette année :

  • Nettoyage des abords sur le plateau de Signargues jusqu’à l’entreprise forestière Donnadieu, (Merci Éric Apuzzo, Alexandre Astier, David Zicola)
  • Aide à la mise en place et au rangement du matériel prêté par la mairie pour le pique nique clôturant la semaine,
  • Atelier « Solution pour un désherbage écocitoyen » lors du pique-nique « presque zéro déchet ».
  • Compte-rendu sur Facebook sur le contenu de la benne afin d’informer les Rochefortais sur la finalité de cette benne, exceptionnellement mise à disposition lors de la semaine écocitoyenne. Voir la vidéo ci-dessus-dessous !.

benne semaine écocitoyenne - 28 au 02 juin 2018 - Rochefort du Gard
benne semaine écocitoyenne – 28 au 02 juin 2018 – Rochefort du Gard


Notre action en 2017 :

  • Nettoyage des abords du skate parc : (voir l’article sur le sujet)

État du skate park avant ramassage des détritus - semaine écocitoyenne - la jarre - 17 Mai 2017
État du skate park avant ramassage des détritus – semaine écocitoyenne – la jarre – 17 Mai 2017

desherbage citoyen à Rochefort du Gard

Le désherbage citoyen ? Qu’est ce que c’est que ça ?

Solutions anti-adventices - Gaz -Électrique - Huile de coude - La Jarre Écocitoyenne - DZprod Jardin
Solutions anti-adventices – Gaz -Électrique – Huile de coude – La Jarre Écocitoyenne – DZprod Jardin

Hé bien, c’est nouveau ! ça vient de sortir ! (naissance Janvier 2017)

L’idée est de trouver ensemble des solutions afin de répondre aux exigences ministérielles et de pallier au mieux à l’utilisation des pesticides chimiques (le glyphosate du « Round-up », notamment).

LIEN : Guide des solutions et collectivités exemplaires

Les buts multiples :

  • préserver l’environnement et la population (effet tératogène du glyphosate),
  • préserver la biodiversité (pollinisateurs notamment),
  • désherber son « pas de porte » sera un acte citoyen multi-facette (préserver l’esthétique devant chez soi, éviter la détérioration trop rapide du bitume, des allées dallées ou d’autres aménagement de la voirie, offrir une aide aux agents municipaux pour amoindrir ce travail additionnel et chronophage, acter pour le mieux vivre ensemble…),
  • montrer l’exemple, afin d’éveiller les consciences…
  • proposer des débats, des animations, des affiches informatives sur le « désherbage citoyen », le « désherbage communale » et le « désherbage de jardin de particulier ».

Une certaine régularité est nécessaire afin de ne pas laisser monter en graines les adventices à éliminer. L’idée d’un désherbage après une averse ou une bonne pluie est judicieuse car l’arrachage manuelle devient la plus efficace des interventions de désherbage !

Les axes de travail de l’association la JARRE ÉCOCITOYENNE pour un désherbage communale :

  • créer une équipe de volontaire, au sein de l’association, afin de proposer un désherbage manuel, inter-associatif,
  • mise à disposition de l’équipe « After rain squad », au profit du chef d’équipe responsable de la voirie et/ou des espaces verts de la commune de Rochefort du Gard, (dans les conditions définies par l’association et les membres de l »After rain squad »)
  • intervenir sur le pas de porte, auprès des particuliers dans l’incapacité physique d’offrir et d’agir pour un désherbage citoyen,
  • informer sur « les enjeux du désherbage citoyen », auprès des écoles ou autres structures socio-éducatives,
  • rassembler les forces actives (association – particulier – mairie) autour de la question « comment désherber » (désherbage biologique à l’huile de coude, binette, sarcloir ; désherbage thermique ; désherbage chimique ; ou paillage et couvre-sol).
  • demande de subventions (mairie, communauté de commune, département) afin de s’outiller au mieux et tester et rapporter les conclusions afin de les diffuser ensuite au plus grand nombre.

Cet article est donc l’axe de travail d’une rubrique complète dédiée au désherbage, aux enjeux Écocphyto 2019 (Mairie) et 2020 (particulier). La rubrique « solutions désherbage (communal & particulier) » sera les premiers temps un « brainstorming » fourre-tout et ensuite, elle sera force de proposition au local de solutions les plus adaptées selon les exigences du plan Écophyto mise en place par le gouvernement.

Rochefortais, Rochefortaises, vous avez vos idées, vos réticences : exposons les, ensemble et travaillons de concert, afin d’être exemplaire !

Rejoignez l’association la JARRE Écocitoyenne, rejoignez l’équipe de travail « Solution Écophyto » et « After rain squad weed killer » !

Testons et trouvons des solutions ensemble !

Un travail de fond est à réaliser auprès de chacun pour intégrer une nouvelle représentation de la nature qui se traduit par l’acceptation de la présence d’herbes ainsi que d’une végétation spontanée et moins maîtrisée au sein de l’espace public.

L’association la JARRE veut sensibiliser les populations locales (grand public, public scolaire) via de nombreux outils : affichettes, signalétique, plaquette, vidéo (via la chaine Youtube de l’association), participation citoyenne, débats, animations…
L’aide de nos graphistes Rochefortais (Edika, Na! et Adeline Artuso (graphisme, diffusion & réseaux sociaux) pourraient être rémunérés pour ces productions visuelles… selon les budgets et subventions accordées et votées en assemblée.

Tél : 09.cinquante deux.17.44.69