Archives de catégorie : Kéfir, Lactofermentation, Yaourt

Rubrique Aggradation alimentaire. Donner des milliards de bonnes bactéries à votre corps ! Le mieux être par la cuisine au naturel !

Atelier lactofermentation et conservation alimentaire zéro carbone

L’atelier lactofermentation se propose comme une évidence pour prendre en compte les surplus de production de légumes du jardin : Beaucoup de nos adhérents sont en vacances, tous ne peuvent être présents et recevoir les surplus issus des jardins… une solution serait la congélation… Une autre solution serait la mise en bocaux par appertisation) mais cette solution est chronophage et calorivore…

La lactofermentation est la solution idéale pour traiter les surplus de production au jardin potager.

Atelier culinaire Lactofermentation - Association la jarre écocitoyenne
Atelier culinaire Lactofermentation – Association la jarre écocitoyenne

Faire ses conserves et bocaux est chronophage, c’est la raison pour laquelle les jardiniers amateurs ont tendance à donner les surplus de production à leur famille ou voisins : On ne peut pas être au four et au moulin !!!!

La lactofermentation est la plus rapide des conservation mais aussi la seule qui puisse aggrader notre biotope intestinale !!!

L’association la jarre écocitoyenne propose des ateliers pour à la fois comprendre l’intérêt mais aussi le process de lactofermentation.

Les ateliers de juillet ont permis la réalisation de bocaux lactofermentés. Les bocaux ont été partagés avec les membres présents et les jardiniers producteurs des matières premières. L’autre partie de la production de bocaux sont entreposés en cave chez Frank & Marie, au jardin partagés du Lou Cascarelet. Ils ont la chance d’avoir une cave à température tempérée de 17°c l’hiver et 22°c l’été !

Kajo de bocaux lactofermentés - DZprod Jardin
Kajo de bocaux lactofermentés – DZprod Jardin
Production de lactofermentation prête pour le stockage en cave - association la jarre écocitoyenne
Production de lactofermentation prête pour le stockage en cave – association la jarre écocitoyenne

Alors que les bocaux lactofermentés arrivent facilement à être conservé plus d’une année… certaines lactofermentations resteront en cave plus longtemps, comme témoins tests de longévité…

Lactofermentations conservées en cave du Loucascarelet - association la jarre écocitoyenne
Lactofermentations conservées en cave du Loucascarelet – association la jarre écocitoyenne

2 ouvrages sont en prêt, au sein de l’association : Pourquoi la lactofermentation, comment procéder, comment utiliser les bocaux dans des recettes, peut-on lactofermenter des viandes, des poissons, peut-on créer nos propres fromages, yaourts ?… Vous avez d’autres questions les livres de Marie-Claude Frédéric, la papesse de la lactofermentation vous donneront réponses… (Prêt : contacter DavidZ, des jardins de DZprod : david@lajarre.fr)

L’association est également disposée à vous apprendre comment lactofermenter : il vous suffit d’acheter vos légumes de saison et nous prévoirons ensemble un atelier d’aggradation alimentaire improvisé : Tarif 30€ la demi journée pour les non-adhérents. Renseignement au 09.52.17.44.69

Légumes du jardin et achetés en vue des ateliers lactofermentation - association la jerre écocitoyenne
Légumes du jardin et achetés en vue des ateliers lactofermentation – association la jerre écocitoyenne

à bientôt ?

Le kéfir, une boisson rafraîchissante et pleine de vertus

Originaire du Caucase, le kéfir est une boisson issue de la fermentation de probiotiques. Il a notamment de nombreuses vertus digestives.

Pour fabriquer cette boisson, il faut se procurer des grains de kéfir. Il suffit de demander aux boutiques bio, de faire une recherche sur le bon coin ou de demander à vos amis. On en trouve facilement.

Les grains de kéfir sont des amas de micro-organismes qui se reproduisent indéfiniment dans des conditions de fermentation. C’est une boisson vivante qui contient les germes de sa propre descendance donc plus vous en faites, plus vous en avez. Il faudra donc soit en donner, soit en jeter !

La recette du kéfir est simple comme bonjour. Néanmoins, il y a quelques astuces à connaître et une régularité à acquérir pour stabiliser la production.

Dans un  premier temps, voici la recette en vidéo :

Les ingrédients :

2,5 L d’eau
75g de sucre ( à ajuster à votre convenance )
5 figues sèches
1/2 citron coupé en tranches fines
Des bouteilles de limonades

Verser le kéfir dans un bocal en verre.
Ajouter l’eau, le sucre, les tranches de citron et les figues sèches.
(le sucre complet ou rapadura ne semble pas fonctionner… est-ce moi? Mystère…)

Couvrir avec un linge ou un papier absorbant en laissant le bocal entrouvert.

Laisser reposer. Lorsque les figues remontent, il est temps de filtrer et de mettre en bouteille.
(éviter tout objet en métal pour manipuler le kéfir. Je pense surtout à la passoire et à la cuillère que vous allez éventuellement utiliser pour cela) Lors de la fermentation, le kéfir se sera démultiplié. Si vous souhaitez en refaire, il faudra donc retirer l’excédent pour en avoir la même quantité qu’à l’origine.

Laisser agir 24h puis mettre au frigo pour éviter une surpression ! (très important si vous ne voulez pas nettoyer toute votre cuisine après l’ouverture explosive d’une de vos précieuses bouteilles)

Il ne vous reste plus qu’à déguster… et à entretenir vos prochaines dégustations!

Le yaourt végétal, une alternative simple et savoureuse

Les yaourts sont une excellente source de probiotiques. On trouve des probiotiques dans les aliments fermentés mais aussi dans les compléments alimentaires. Ils participent à votre digestion et à votre immunité. Cela fait au moins une bonne raison pour ne pas s’en priver !

Vous ne consommez pas de lait animal? Vous évitez de consommer du soja? Vous souhaitez tout de même intégrer des probiotiques à votre alimentation? Alors cette recette va vous emballer. Elle est végan, sans lactose, sans gluten et sans soja.

Pour ceux qui n’ont aucun interdit alimentaire, n’hésitez pas à essayer également. Vous succomberez à leur douceur et à leur goût inimitable. Les amateurs de yaourts conventionnels s’y convertissent sans aucun choc gustatif ! Bien au contraire…

Sachez que dans le commerce, ils se vendent à prix d’or alors à vos tabliers… je vous confie ma recette personnelle.
Elle est simple, rapide et délicieuse.

Ci-dessous: la recette en vidéo du yaourt végétal à la vanille


La poudre brune que j’ajoute juste avant la cuisson est l’agar agar.

Les ingrédients :

800g de lait de coco (60% de noix de coco min.)
200g de lait de riz et amandes
Une petite coupelle de sirop d’agave
3 cuillères à soupe de fécule de tapioca
1 cuillère à café d’agar agar
Un sachet de ferments lactiques
Une petite cuillère à café de vanille en poudre

Dans une casserole, mélangez les laits végétaux, le sirop d’agave, le tapioca, la vanille et l’agar agar.
Portez à ébullition. Puis, laissez refroidir à environ 40°C.
Ajoutez les ferments lactiques, mélangez bien et laissez reposer à 40° environ pendant 8 heures.
Passez au réfrigérateur puis déguster à votre guise.

Bon appétit !